ELLE ORGANISE DES PORTES OUVERTES À BOUMERDÈS La Badr s’ouvre au public

Vulgariser le produit bancaire pour bancariser les fonds du circuit informel et drainer des ressources, tel est l’objectif principal des journées portes ouvertes qu’organise la Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR), direction régionale de Boumerdès, du 17 avril au 6 mai prochain, à travers ses 7 agences implantées sur le territoire de la wilaya de Boumerdès.

“Notre banque adopte désormais une nouvelle vision de communication. Nous ouvrons nos portes à notre clientèle en particulier et au large public pour faire connaître nos produits.

Notre banque mise sur l’accompagnement de sa clientèle, pour faire aboutir ses projets”, explique Yazid Boulaïche, directeur de l’agence principale de Boumerdès, avant de poursuivre : “Notre objectif à travers l’organisation de ces journées portes ouvertes est de mettre en valeur nos produits et les services bancaires que nous développons, surtout en faveur du monde rural.

Celui-ci nécessite la mise au point de programmes de développement adéquats.” Ces programmes, ajoute-t-il, s’articulent autour du financement du logement rural et de l’accompagnement à travers les différents dispositifs mis en place pour la création de projets générateurs de richesses.

Orientée sur le monde rural, la BADR banque compte, à travers cet événement, offrir ses services pour tous ceux qui veulent placer leur argent. “Notre démarche est de convaincre les citoyens de rejoindre nos guichets afin de bénéficier des services bancaires que nous offrons”, dit ce responsable. Ces prestations s’articulent autour des différentes ouvertures de comptes à vue ou épargne et en placements afin de sécuriser ces fonds.

Elles sont accompagnées par différents services, comme la monétique, c’est-à-dire l’attribution de cartes bancaires qui sont dotées de plusieurs fonctionnalités, tel l’e-paiement pour le règlement à distance des factures. Les crédits à taux bonifié par l’État qu’octroie la BADR ont été également mis en valeur durant ces journées.

Il s’agit du crédit d’exploitation R’fig au profit des agriculteurs et des éleveurs, puis aux entreprises économiques de production agricole. Il en est de même pour le crédit Ettahadi destinés aux propriétaires terriens ou aux concessionnaires de terres agricoles pour financer la réalisation de leurs projets dans ce domaine.

Sur un autre plan, des campagnes ont été menées, rappelle ce responsable, auprès des opérateurs économiques et des commerçants pour les sensibiliser à utiliser les terminaux de paiement électroniques. Durant le premier trimestre de 2021, un chiffre très important de commandes de ces terminaux a été enregistré qui sera honoré, selon lui, dès le mois prochain, souligne M. Boulaïche. “La BADR banque est ouverte à tout le monde et pas seulement aux agriculteurs.

C’est vrai qu’on a notre nomenclature, notre orientation stratégique, mais nos guichets ne sont pas fermés pour autant pour les industriels à titre d’exemple, ils sont au contraire ouverts à tous ceux qui veulent placer leur argent, car nous offrons une panoplie d’avantages”, précise-t-il, avant d’ajouter : “D’ailleurs, nous informons notre clientèle qu’on a développé la finance islamique. L’agrément pour 14 produits, dont 8 pour les ressources et 6 pour les financements, ont été délivrés.

Le lancement de ces produits se fera tout prochainement et sera accessible dans tout notre réseau d’ici à la fin de l’année.”Enfin, il est à signaler que ces journées ont été planifiées par l’Association des banques et établissements financiers (ABEF), et chaque banque est appelée à organiser des portes ouvertes selon un calendrier établi, conclut le même responsable.



Laisser un commentaire

deux × 3 =